Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Ma galerie de peinture
  • : Galerie virtuelle, présentation de peinture, aquarelle, pastelle.
  • Contact

Ce blog est une occasion de partager des moments de création avec vous. J’aimerais que vous me disiez ce que vous en pensez. Comme tous les artistes je suis bien seule face à mon travail, l’avis de l’amateur d’art ou d’un autre artiste me serait d’une grande utilité… Si l’échange fonctionne, nous pourrions dialoguer et nous enrichir mutuellement. L’art c’est avant tout une émotion partagée.

Si vous souhaitez réagir, contribuer ou acheter, deux possibilités :

-utiliser les « commentaires »

-envoyer un courriel : sylvettev@hotmail.fr 

Recherche

15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 14:10

Refuser de faire un enfant reste encore une interrogation face au "devenir mère" qui sous-tend les destins féminins depuis des lustres. On s’interroge en général de manière compassionnelle : pauvre femme elle ne peut pas ? (Côté biologique : âge, stérilité ou infertilité non résolue médicalement). Ou bien accusatrice : elle ne veut pas ? (Sous entendu, sa tête ne tourne pas rond, elle est égoïste, elle refuse sa féminité ?). Le refus de maternité reste dans la mentalité générale considérée comme une déviance au comportement "naturel" d’une femme. Du coup, si c’est perçu comme une déviance, il y a donc un côté pathologique à ce refus. Si on laisse de côté le biologique, on en vient à se pencher sur les motivations des femmes qui refusent de faire un enfant.

http://www.chiennesdegarde.org/article.php3?id_article=265

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 15:39

Le plus dur, quand il faut finir, c’est de commencer.

La séparation, c’est aussi comme l’amour, quelque chose qui commence…

 

 

Je me suis inspirée d’une peinture de Dali et j’ai apporté ma propre sensibilité du moment…

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 14:52

Alter ego : L’autre c’est moi… Pari d’affirmation de la vie

L'illusion de l’amour fusionnel.

Un ego et deux femmes.

Moi je souffre d’en aimer qu’une seule et de ne pas être aimée d’elle.

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 14:31

Les hommes avaient perdu le goût

De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c'était qu'du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l'paysage... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J'aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Serge Reggiani
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 10:59

Il pleut, l'homme est fatigué... Dans un village d'Ariège, une vache rentre à l'étable, la mule porte le bidon de lait, tous les deux rêvent de la litière de la crèche, l’homme lui, rêve de la soupe chaude qui l’attend à la ferme… Demain, la vache retrouvera sa prairie, l'homme et la mule, le dur labeur quotidien. Le ciel sera peut être plus clément ?

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 09:26


Légende Grec

Appolon, afin d'effrayer sa soeur Artémis, créa le lion. Toutefois, Artémis ne fut pas si facilement effrayée et lui répliqua en créant le chat. Or Artémis personnifiait la Lune. Pour cette raison, les Grecs disaient que la Lune avait accouché d'un chat. Cette allusion à la lune est d'ailleurs omniprésente dans les légendes de plusieurs peuples puisque la création du chat est généralement liée aux astres du jour.
Cette dualité soleil et lune rejoint d'ailleurs la dualité occidentale du bien et du mal. De plus cette association à la lune va donner au chat une légitimité pour le désigner comme compagnon des sorcières au court du moyen Age, ceux-ci seront donc chassez et exterminés.

http://www.pcdingo.net/chats/index.php?lang=fr

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 10:29

Caribou, c’est un petit cheval qui galope plus vite que le vent, qui saute plus haut que les nuages. Mais, je ne suis pas assez bonne amazone pour le suivre…Je me suis donc contentée de le peintre, il est tellement beau.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2006 6 23 /09 /septembre /2006 16:23

Aujourd’hui nous avons fait une jolie promenade en tête à tête. Bon d’accord moi je suis devant et elle, elle est derrière, pour la bonne et unique raison, que moi je tire la carriole et pas l’inverse… Nous avons essayé, mais ça ne marche pas… Elle n’est pas costaud du tout et s’essouffle vite, pis, elle dit que je suis trop gros et que je devrais faire un peu plus de rameur, plutôt que de regarder la télé avec quelques petites bières « ben fraîches »… Tu parles Charles !!! Tu peux te brosser Martine !!!

Mais aujourd’hui rien ne pourra atteindre ma bonne humeur, elle m’aime, elle me l’a redit dans le creux de mes grandes oreilles.

Alléluia mes sœurs et mes frères, je suis un âne heureux.

Pompon, bougre d'âne

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 16:30

Dire-la voix oubliée : "Je suis la femme réveillée"

Par Nicole Barrière, sociologue et poète

 

Dans ce parcours poétique, Nicole Barrière compare la situation des femmes afghanes sous le régime taliban et sous le régime actuel. Il est long le chemin qui reste à parcourir...

 

femme-écorce, envie de retourner au premier mot d'un alphabet végétal
femme-cendre, l'épaisseur des mots que travaille la terre
femme-vague, reflet du rocher des syllabes dans la moire des balbutiements.
femme-naissance, l'écume où niche l'oiseau un jour de colère des dieux

femme-nuage, la houle des cumulus dans l'espace rouge des déclarations.
femme-fée, la main posée sur
l'angoisse du monde, veilleuse des endormissements
femme-flamme, déliée comme les ailes blondes d'un soupir quand la caresse la délivre
femme-éclair, l'étoile d'espérer la première phrase de l'aimé jusqu'à l'enlacement cosmique.
femme-lumière, la nacre transparente du voile, dans le continent des noces jusqu'à la ressemblance des corps.
femme-justice, palimpseste des visages entre balance et glaive, qui crient l'égalité
femme-musique, onde portée à l'infini du monde, coeur Aphrodite des chants de solidarité.
femme de la grâce nue de son silence à la peau blessée des mots qui contiennent sa liberté.

 

Le 11 septembre 2001, le monde a découvert les vies détruites des femmes et des filles sous le régime fondamentaliste taliban.

http://sisyphe.org

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 18:14

 Depuis qu’elle fait son bougre de bougre de blog, elle ne pense plus qu’a ça...

  1. Mon pansage, qui doit être fait précisément entre 17h30 et 17h45 n’est plus respecté.
  2. Le matin je dois m’égosiller pour avoir mes pommes.
  3. Les promenades du dimanche sont écourtées, si ce n’est pas carrément annulées.
  4. Elle me câline moins et me trouve moins beau (et ça c’est quand même dur, dur)
  5. Etc...

Je suis au bord de la dépression, le Canal ( de Nantes à Brest)c’est par où? Je vais me foutre dedans si ça continue. Déjà que sa peinture lui prend la tête, il ne manquait plus que ce bougre de blog.

Les conventions du syndicat des ânes sont pourtant claires, amour, bonne bouffe, promenade (pas trop fatigantes), respect des horaires et tutti quanti, non mais enfin.

Vous qui lirez ces doléances, soyez sympas, remettez lui les pendules à l’heure. Je vous fais (d’avance) un gros poutou.

Pompon, bougre d'âne.

 

Partager cet article
Repost0